Webconférence
Accueil du site > Formation continue > Vasculaire : Radiochirurgie Linac des malformations artério-veineuses (...)

Formation continue

Vasculaire : Radiochirurgie Linac des malformations artério-veineuses cérébrales chez l’enfant : A propos d’une série de 100 patients

Congrès 2005 de la SNCLF

VASCULAIRE


RADIOCHIRURGIE LINAC DES MALFORMATIONS ARTERIO-VEINEUSES CEREBRALES CHEZ L’ENFANT : A PROPOS D’UNE SERIE DE 100 PATIENTS

Blond S., Reyns N., Touzet G., Coche B., Gauvrit J.Y., Sarrazin T., Pruvo J.P., Dhellemmes P. Clinique de Neurochirurgie - Hôpital Roger Salengro - CHRU de LILLE, Lille, France.

Diaporama

Introduction. Objectif : Apprécier la place et l’efficacité de la Radiochirurgie Stéréotaxique chez des enfants suivis en raison d’une malformation artério-veineuse cérébrale (MAVc).

Matériel-Méthode. A partir d’une série de plus de 1100 MAVc traitées par radiochirurgie, nous avons extrait 100 dossiers d’enfants (44 H/56F), présentant 103 MAV traitées entre décembre 1988 et mai 2003 selon la technique de O. BETTI (accélérateur linéaire de particules Saturne 18 MAV muni d’un système stéréotaxique type Talairach et de collimateurs additionnels). Dans 70% des cas, la MAV s’est exprimée sous un mode hémorragique. Elle se situe en zones fonctionnelles ou profondes dans 65% des cas et considérée comme inopérable dans 30%. Le volume moyen du nidus était estimé à 2,8cc (0.9-21.3). La dose périphérique moyenne délivrée à l’isodose marginale (70%) était de 23 Gy (15-25) nécessitant 1 à 4 isocentres.50 enfants ont subi un traitement combiné : embolisation et/ou chirurgie avant et/ou après radiochirurgie.119 séances de radiochirurgie ont été effectuées : 2 chez 16 patients, 3 chez 1 patient. L’évaluation clinique et anatomique a été maintenue au-delà de 36 mois à moins qu’un contrôle angiographique plus précoce n’ait affirmé une oblitération complète. La surveillance IRM a été systématique afin d’évaluer le parenchyme cérébral. La notion d’oblitération a toujours été affirmée sur l’angiographie. Les facteurs prédictifs d’oblitération ont été analysés par méthode unie et multivariés.

Résultats ou Cas rapporté. L’oblitération complète a été obtenue dans 70 % des cas avec un délai moyen de 33 mois. Le taux de morbidité a été estimé à 4,2% : 3 patients ont développé une radionécrose, 1 patient une cécité monoculaire et un autre une comitialité contrôlée médicalement. Un patient est décédé en raison d’une récidive hémorragique. Les principaux facteurs prédictifs d’oblitération sont le volume nidal et l’absence d’embolisation préalable.

Conclusion. La radiochirurgie est un traitement efficace des MAVc chez l’enfant. Son indication doit être posée dans un contexte pluridisciplinaire selon des critères minutieux tenant compte des possibilités de l’embolisation et de la microchirurgie.

Télécharger au format pdf Enregistrer au format PDF






SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0