Webconférence
Accueil du site > Formation continue > Divers, anatomie : Disproportions cranio-céphaliques à propos d’une série (...)

Formation continue

Divers, anatomie : Disproportions cranio-céphaliques à propos d’une série traitée par extension crânienne avec technique de LAPRAS modifiée

Congrès 2005 de la SNCLF

DIVERS, ANATOMIE


DISPROPORTIONS CRANIO-CEPHALIQUES. A PROPOS D’UNE SERIE TRAITEE PAR EXTENSION CRANIENNE AVEC TECHNIQUE DE LAPRAS MODIFIEE

Mottolese C. Lyon, France.

Diaporama

Introduction. Le syndrome du ventricule fente représente une complication tardive du traitement de l’hydrocéphalie chez l’enfant porteur d’une valve de dérivation. Les enfants présentent des signes d’hypertension intracrânienne, avec ventricule de taille normale ou petite et une craniosténose iatrogène pouvant être associée. Nous rapportons une série de seize malades, opérés avec la technique de LAPRAS modifiée et nous présentons nos résultats.

Matériel-Méthode. Seize malades ont été traités entre 1982 et 2004. Tous ont présenté un syndrome de ventricule fente, 4,5 ans après la mise en place de la dérivation. Les procédures diagnostics pour décrire ce syndrome incluent : une évaluation neuro ophtalmologique, un scanner, un monitorage de la pression intra crânienne, des débits sanguins avec XENON 133. Douze enfants ont été opérés après la révision de la dérivation et mise en place d’une valve réglable. La pression intra crânienne montrait des valeurs de 80- 100mmHg.

Résultats ou Cas rapporté. Tous les patients après un an étaient aymptomatiques.Aucune morbidité ni mortalité n’ont été observées.Le scanner de contrôle montrait : chez deux malades une dilatation ventriculaire, chez six malades des ventricules de taille normale et chez huit malades des ventricules fentes. Dans le syndrome de ventricules fentes, il existe une hyperhémie de l’épendyme, une gliose due à des infections des shunts qui empêchent le système ventriculaire de prendre une taille normale.Un ventricule collabé représente une structure rigide et cela rend les patients plus sensibles à un changement de pression.La translation frontale en agissant sur la compliance cérébrale, favorise une bonne perfusion cérébrale, et réduit le risque d’obstruction du cathéter ventriculaire. La translation permet de désengorger le système veineux.

Conclusion. La technique modifiée de LAPRAS, permet d’augmenter le volume crânien donc d’assurer une bonne perfusion cérébrale, diminuer la pression intra crânienne et améliorer les résultats cliniques sans perturber le volume orbitaire et la morphologie faciale du à la translation du volet frontal.

Télécharger au format pdf Enregistrer au format PDF






SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0