Webconférence
Accueil du site > Formation continue > Fonctionnel : Stimulation chronique du cortex moteur dans le traitement des (...)

Formation continue

Fonctionnel : Stimulation chronique du cortex moteur dans le traitement des douleurs fantômes : localisation des plots de stimulation par rapport à la zone d’intérêt

Congrès 2005 de la SNCLF

FONCTIONNEL


STIMULATION CHRONIQUE DU CORTEX MOTEUR DANS LE TRAITEMENT DES DOULEURS FANTOMES : LOCALISATION DES PLOTS DE STIMULATION PAR RAPPORT A LA ZONE D’INTERET

Sol J.C., Fowo S., Lotterie J.A., Cintas P., Verdie J.C., Lazorthes Y. Toulouse, France.

Diaporama

Introduction. La stimulation chronique du cortex moteur (SCCM) a montré une efficacité variable dans le traitement des douleurs du membre fantôme. Une mauvaise identification de la cible ou une position inadéquate de l’électrode pourrait être à l’origine des échecs thérapeutiques. Nous rapportons une série de 7 patients amputés traités par SCCM, les objectifs de cette étude étant 1) d’améliorer la définition de la cible et le placement de l’électrode 2) Evaluer l’efficacité à long terme de cette technique dans le traitement des douleurs fantômes 3) Corréler l’efficacité clinique avec la position post-opératoire de l’électrode.

Matériel-Méthode. Les repérages pré-opératoires du cortex moteur ont été réalisés en neuronavigation avec fusion d’images IRMf/IRM 3D. La position du sillon central et du cortex moteur ont été confirmés par l’utilisation des PES per-opératoires ainsi que par l’étude des réponses motrices après stimulation corticale transdurale. L’intensité de la douleur a été évaluée par l’échelle visuelle analogique, le questionnaire Wisconsin, le MQS. La position finale de l’électrode a été déterminée par fusion d’images CT3D post-opératoire/ IRM ±IRMf pré-opératoire.

Résultats ou Cas rapporté. Tous les patients ont décrit une amélioration initiale. Le résultat à long terme (42 mois de suivi moyen) a été considéré comme bon chez 3 patients, modéré chez 3 patients, un échec chez 1 patient. L’imagerie post-opératoire a permit dans tous les cas de vérifier la position définitive de l’électrode et d’établir une corrélation avec l’effet analgésique.

Conclusion. Les résultats confirment l’efficacité à long terme de la SCCM dans le traitement des douleurs fantômes rebelles. Le repérage et le guidage par neuronavigation à partir d’images IRMf à été particulièrement utiles pour identifier la cible corticale. La vérification post-opératoire de la position de l’électrode s’avère une étape indispensable permettant d’établir des corrélations fiables entre les données cliniques physiologiques et anatomiques et d’améliorer ainsi les résultats de cette technique.

Télécharger au format pdf Enregistrer au format PDF






SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0