Webconférence
Accueil du site > Formation continue > Fonctionnel : Implant auditif du tronc cérébral : réhabilitation de l’audition (...)

Formation continue

Fonctionnel : Implant auditif du tronc cérébral : réhabilitation de l’audition dans la neurofibromatose de type 2 et dans les indications otologiques

Congrès 2005 de la SNCLF

FONCTIONNEL


IMPLANT AUDITIF DU TRONC CEREBRAL : REHABILITATION DE L’AUDITION DANS LA NEUROFIBROMATOSE DE TYPE 2 ET DANS DES INDICATIONS OTOLOGIQUES.

Kalamarides M., Bouccara D., Grayeli A., Ambert-Dahan E., Rey A., Sterkers O. Hopital Beaujon, Beaujon, France.

Introduction. Le but de cette étude est d’analyser le bénéfice de l’implant auditif du tronc cérebral dans des cas de surdité non appareillable et non accessible à un implant cochléaire : Neurofibromatose de type 2 (NF2) et autres indications otologiques.

Matériel-Méthode. Entre 1996 et 2005, 29 patients âgés de 16 à 72 ans ont bénéficié d’un implant du tronc cérébral Nucleus®. Dans 21 cas de NF2, l’indication a été portée soit lors de l’ablation du premier schwannome vestibulaire (n=5), soit lors de l’ablation de la seconde tumeur (n=7) ou même à distance (n=5). Quatre patients ont été implantés après échec d’une procédure radiochirurgicale. Les 8 autres indications étaient 3 cas d’ossification cochléaires bilatérales post-méningitique, 3 cas de SV associé à une surdité contro-latérale, une malformation de Mondini et une otospongiose bilatérale avancée. Les résultats auditifs ont été évalués en testant la reconnaissance des mots en liste ouverte et la compréhension de phrases usuelles.

Résultats ou Cas rapporté. Le recul après implantation étant de 8 ans à 1 mois, les résultats sont : Dans 8 cas, très bon avec des niveaux comparables à ceux obtenus avec implant cochléaire (possibilité de compréhension sans lsupport de lecture labiale) Dans 8 cas, bénéfice permettant une amélioration significative de la compréhension de la parole lors de l’utilisation de l’implant Dans 3 cas, l’activation est récente. Dans 5 cas, bénéfice limité à la fonction d’alerte. Il s’agit de patients avec poly-handicaps ou avec un faible nombre d’électrodes activées. Dans 5 cas, aucun bénéfice (dont un décès à 2 semaines de l’intervention).

Conclusion. Ces résultats montrent un bénéfice net chez les patients NF2 en cas de petit SV associé et de durée courte de privation auditive. Dans les indications otologiques, des résultats satisfaisants ont été obtenus, principalement dans les cas de cochlées ossifiées post-méningitique.

Télécharger au format pdf Enregistrer au format PDF






SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0