Webconférence
Accueil du site > Formation continue > Rachis : Hernies discales cervicales opérées par voie antérieur : analyse (...)

Formation continue

Rachis : Hernies discales cervicales opérées par voie antérieur : analyse clinique et radiologique à long terme d’une série de 119 patients

Congrès 2005 de la SNCLF

RACHIS


HERNIES DISCALES CERVICALES OPEREES PAR VOIE ANTERIEURE : ANALYSE CLINIQUE ET RADIOLOGIQUE A LONG TERME D’UNE SERIE DE 119 PATIENTS.

Diaporama

Litrico S., Bozzolo E., Baroncini M., Paquis P., Assaker R.
CHU de Nice et CHRU de Lille, France.

Introduction. Etudier l’évolution clinique et radiologique des patients opérés d’une hernie discale cervicale par voie antérieure, notamment l’incidence sur les disques sus et sous-jacents au niveau opéré.

Matériel-Méthode. Il s’agit d’une série rétrospective bicentrique portant sur 119 patients opérés entre 1995 et 2002 d’une HDC dégénérative par voie antérieure. 50 patients ont été traités par discectomie simple, 50 par discectomie et greffe et 19 par discectomie, greffe et plaque. Le recul minimum est de 2 ans. Un questionnaire clinique basé sur le Neck Disability Index (NDI) a été adressé aux patients. Des radiographies cervicales ont été effectuées et comparées aux clichés préopératoires.

Résultats ou Cas rapporté. On observe une dégradation radiologique des disques sus et sous jacents sévère dans 13.5% des cas, modérée dans 41%, minime dans 35.5% et nulle dans 10%. Le NDI retrouve 61.5% des patients présentant une gêne cervicale nulle ou minime, 25% une gêne modérée et 13.5% une gêne sévère. L’analyse statistique ne retrouve pas de corrélation entre la dégradation radiologique et la sévérité du NDI. Il n’y pas de différence en terme de dégénérescence discale selon l’utilisation ou non d’une greffe intersomatique, par contre l’ostéosynthèse par plaque augmente ignificativement la dégradation des disques adjacents.

Conclusion. L’étude rétrospective bicentrique des rachis cervicaux dégénératifs opérés par voie antérieure montre une dégradation des disques adjacents au niveau opéré dans 90% des cas, cette dégradation est modérée à sévère dans plus de 50%. Nous ne retrouvons cependant pas de lien entre l’état clinique du patient et cette dégradation radiologique. Notre recul est cependant insuffisant pour juger des conséquences à long terme des modifications observées radiologiquement. Les résultats sont en accord avec les séries de la littérature et montrent que la chirurgie discale par voie antérieure et l’arthrodèse segmentaire qu’elle entraîne peuvent être à l’origine d’une dégénérescence accrue des disques adjacents.

Télécharger au format pdf Enregistrer au format PDF






SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0