Webconférence
Accueil du site > Formation continue > Tumeur I : Traitement endoscopique des kystes colloïdes du troisième (...)

Formation continue

Tumeur I : Traitement endoscopique des kystes colloïdes du troisième ventricule. Résultats d’une série consécutive de 40 cas

Congrès 2005 de la SNCLF

TUMEUR I


TRAITEMENT ENDOSCOPIQUE DES KYSTES COLLOIDES DU TROISIEME VENTRICULE. RESULTATS D’UNE SERIE CONSECUTIVE DE 40 CAS

Decq P., Charadio P., Vargas A., Djindjian M., Le Guerinel C., Palfi S., Moubarak K., Hattou M., Nguyen J.P., Keravel Y.
Assistance Publique -Hôpitaux de Paris, Hôpital Henri MONDOR, Créteil, France.

Diaporama

Introduction. Nous présentons les résultats d’une série consécutive de 40 kystes colloides du troisième ventricule opérés par voie endoscopique

Matériel-Méthode. 40 patients (13 femmes, 27 hommes), d’age moyen de 40 ans (20 à 73 ans), ont été opérés de janvier 1994 à mai 2005 d’un kyste colloide (diamètre moyen 18 mmm (de 7 à 50 mm)), avec hydrocéphalie (score d’Evans moyen de 0,41). Le contenu du kyste était hypointense en T2 dans 16 cas (40%). les signes cliniques sont liés à l’hypertension intracranienne (céphalées (33), nausées (20), troubles visuels (11), coma (1)), ou l’hydrocéphalie chronique (troubles de la marche (9), troubles cognitifs (14)) associés à des troubles mnésiques (17).

Résultats ou Cas rapporté. le suivi moyen est de 46 mois (de 1 à 55). le temps opératoire moyen est de 83 min. les complications se résument à 1 méningite et à 4 "réactions méningées". L’évaluation neuropsychologique pré et post-opératoire (14 patients) a montré que les symptômes étaient liés à l’hydrocéphalie et se normalisaient avec son traitement sans aucun symptôme additionnel. L’hydrocéphalie est traitée chez 39 patients (Evans de 0,40 à 0,36 p<0.05). Un seul patient a été dérivé. Chez 24 patients aucun résidu n’est observable sur l’IRM de contrôle (60%). Pour les 16 patients présentant un résidu (40%) : - 2 ont été réopérés par voie endoscopique (à 15 et 23 mois). - 3 présentent une augmentation mais restent asymptomatiques - 6 ont vus le reliquat diminuer (3 cas) ou disparaitre (3 cas) - 5 sont inchangés

Conclusion. l’approche endoscopique permet de traiter l’hydrocéphalie dans 98% des cas et de voir la disparition totale du kyste dans 60% des cas. Les reliquats peuvent évoluer et nécessiter une réintervention ou involuer voire disparaitre.

Télécharger au format pdf Enregistrer au format PDF






SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0