Webconférence
Accueil du site > Formation continue > Tumeur I : Apport de la neuronavigation dans la chirurgie des adénomes (...)

Formation continue

Tumeur I : Apport de la neuronavigation dans la chirurgie des adénomes hypophysaires par voie transsphénoïdale

Congrès 2005 de la SNCLF

TUMEUR I


APPORT DE LA NEURONAVIGATION DANS LA CHIRURGIE DES ADENOMES HYPOPHYSAIRES PAR VOIE TRANSSPHENOIDALE

Fomekong E., Maiter D., Raftopoulos C.
Cliniques Uninversitaires Saint Luc Bruxelles, Belgique.

Introduction. La chirurgie des adénomes hypophysaires par voie transnasale transsphénoidale est peu invasive mais peut conduire à des abords incorrects associés à des complications diverses. Une parfaite connaissance de l’anatomie de la région, l’imagerie préopératoire et la fluoroscopie peropératoire sont les techniques classiques de guidage. A ce jour, peu d’équipes ont rapporté leur expérience de l’utilisation de la neuronavigation par ordinateur. Nous présentons nos résultats préliminaires de l’utilisation d’un tel système dans une série de 32 procédures consécutives.

Matériel-Méthode. 31 patients, 20 femmes (64,5%) et 11 hommes (35,5%) et 32 procédures. Tous les patients ont bénéficié, la veille de l’intervention, d’une RMN dont les images ont été coregistrées avec le patient en début de chirurgie. Les 14 premiers patients ont bénéficié également d’une fluoroscopie peropératoire tandis que, pour les 18 procédures suivantes, seules les informations fournies par la neuronavigation ont été utilisées.

Résultats ou Cas rapporté. Dès les premières procédures la fluoroscopie est apparue ne pas apporté d’utilité ajoutée à la neuronavigation. Aucune erreur d’approche n’a été observée sur l’ensemble de la série. Les résultats en termes d’exérèse anatomiques sont : Exérèse complète ou quasi-complète chez 15 patients sur 27 (55,6%), exérèse subtotal 7 patients (25%). Les résultats en termes de normalisation biologique sont : § 7 gonadotrophynomes (21,9%) 4 normalisations biologiques, 1 amélioration, 1 stable et 1 perdu de vue. § 6 adénomes à ACTH (18,7%), 1 normalisation chez 1 patient avec guérison clinique, 4 baisses de taux d’ACTH et de cortisol chez 4 avec amélioration clinique et 1 stabilisation chez le dernier patient. § 4 prolactinomes (12,5%), tous normalisés § 5 adénomes non fonctionnels (15,6%), amélioration clinique § 3 adénomes à GH (9,4%), taux normalisés. § 7 adenomes sans étiquettes (21,9%) : 4 stables et 3 améliorations

Conclusion. Cette expérience nous autorise à poursuivre ce type de chirurgie en utilisant la neuronavigation sans l’utilisation de la fluoroscopie.

Télécharger au format pdf Enregistrer au format PDF






SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0