Webconférence
Accueil du site > Formation continue > Communications affichées : Stroke risk stratification in symptomatic (...)

Formation continue

Communications affichées : Stroke risk stratification in symptomatic vertebrobasilar disease

Congrès 2005 de la SNCLF

COMMUNICATIONS AFFICHEES


STROKE RISK STRATIFICATION IN SYMPTOMATIC VERTEBROBASILAR DISEASE

Charbel F., Amin-Hanjani S., Du X., Zhao M., Walsh K., Meglio G.
University Illinois, Chicago, U.S.A.

Introduction. Les AVC de la circulation vertébro-basilaire présentent un haut risque de récidive. Nous avons cherché avec aide d’algorithme caractérisé par évaluation hémodynamique quantitative, à systématiser les risques de AVC et définire la conduite à tenir.

Matériel-Méthode. Tous patients avec AVC d’origine Vertébro-Basilaire sont évalués avec protocole diagnostique standard, ainsi qu’avec Angiographie par résonance quantitative- Protocole NOVA. Les patients sont regroupés selon présence ou absence de compromis de circulation distale. A ceux qui présentent une réduction du flux distal est propose un traitement invasif (chirurgical ou endovasculaire), tous étant traités médicalement. Nous avons examiné l’évolution clinique des patients traités avec ce protocole de 1998 à 2003.

Résultats ou Cas rapporté. Suivi possible pour 47 des 50 patients, sur une période de 26 mois. La survie à deux ans avec présence de AVC ou TIA ou avec combinaison des deux a été calculée avec la Courbe de Kaplan-Meier. Les patients avec flux distal normal (n=31), ont eu une survie à deux ans sans autres épisodes de 100% (AVC) et 96% (ICT) respectivement. Comparativement parmi les patients avec bas flux distal (n=6)qui ont retardé le traitement, seuls 67% (AVC) et 50% (ICT) n’ont pas eu d’autres épisodes, démontrant un risque significatif de récurrence (P=0.001). 79% des patients avec bas flux qui ont reçu le traitement (n=10) ont eu une survie sans autres épisodes. Cox proportional hazard analysis a démontré que les valeurs du flux influencent la survie sans ictus, indépendamment de l’âge et sexe du patient, et siège de la lésion.

Conclusion. Patients présentant IVB symptomatique associée à bas flux distal démontré par RMN quantitative, semblent avoir plus haut risque d’ictus ; au contraire ceux présentant flux normal montrent cours plus bénin et sont mieux traités par traitement médical.

Télécharger au format pdf Enregistrer au format PDF






SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0