Webconférence
Accueil du site > Formation continue > Effets de la radiochirurgie conformelle dans l’épilepsie incontrôlable du (...)

Formation continue

Effets de la radiochirurgie conformelle dans l’épilepsie incontrôlable du lobe temporal : rapport de 5 cas à un an de suivi

Congrès 2005 de la SNCLF

COMMUNICATIONS AFFICHEES


EFFETS DE LA RADIOCHIRURGIE CONFORMELLE DANS L’EPILEPSIE INCONTROLABLE DU LOBE TEMPORAL : RAPPORT DE 5 CAS A UN AN DE SUIVI

Celis M.A., Alonso M., Moreno S., Làrraga J.M.
Instituto Nacional de Neurología y Neurocirugía de México, Mexique.

Introduction. La chirurgie pour des cas d’épilepsie du lobe temporale est curative. Pour certains patients l’effet d’une forte dose unique très focalisée peut être envisagée pour le contrôle des crises.

Matériel-Méthode. De septembre a novembre 2003, 5 cas ont été sélectionnés. Les critères d’inclusion : patients adultes, épilepsie non lésionnelle, tableaux clinique de crises partielles complexes avec ou sans généralisation secondaire, IRM montrant une sclérose hippocampique, EEG concordant avec les décharges épileptiques, SPECT interictal montrant hipoactivité métabolique du coté affecté, et l’étude neuropsychologique (dominance du langage, et de la mémoire verbale ou visuelle). Le target radiochirurgical : amygdalo-hippocampectomie sélective. La dose prescrite= 18 Gy avec le collimateur micro-multilammes (Novalis, Brainlab), la moyenne de volume cible = 8.2cm3 (5.5-13.2). Le nombre de crises a été contrôlé dans le suivi. Tous ont continué ses médicament antiépileptiques.

Résultats ou Cas rapporté. Le suivi a 12 mois après le traitement a montré un Taux de réduction de crises de 93% (84-100). Un patient sans crises et sans aura , 1 cas sans crises et auras ocasionelles, et 3 cas avec réduction très marque dans le nombre de crises. Le lobe temporale gauche (dominant) a été traité en 4/5 cas. Aucun trouble mnésique ou aphasique a été observé.Une période d’aggravation du nombre des crises est a prévoir entre le 4e et le 8e mois, ensuite une amélioration progressive jusqu’à la disparition des crises vers le 12e mois.. L’EEG s’est normalisé en un cas, et en un autre patient le SPECT s’est normalisé aussi. Un cas a montré un hypersignal en T2.

Conclusion. Les résultats préliminaires a un an de suivi nous montrent une effet radiochirurgical curatif ou d’amélioration très important du nombre de crises. Une période de temps d’observation plus longue est nécessaire pour tirer des conclusions.

Télécharger au format pdf Enregistrer au format PDF






SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0