Webconférence
Accueil du site > Formation continue > Communications affichées : Evaluation de la mémoire de travail verbale avant (...)

Formation continue

Communications affichées : Evaluation de la mémoire de travail verbale avant et après résection chirurgicale de gliomes de bas grade (GBG) localisés dans les aires du langage

Congrès 2005 de la SNCLF

COMMUNICATIONS AFFICHEES


EVALUATION DE LA MEMOIRE DE TRAVAIL VERBALE AVANT ET APRES RESECTION CHIRURGICALE DE GLIOMES DE BAS GRADE (GBG) LOCALISES DANS LES AIRES DU LANGAGE

Teixidor P., Gatignol P., Leroy M., Masuet-Aumatell C., Capelle L., Duffau H.
Hôpital SALPETRIERE, Paris, France.

Introduction. Bien que rarement rapportée, l’évaluation précise des fonctions supérieures des patients opérés de GBG est essentielle pour la préservation de la qualité de vie (QV). La mémoire de travail (MT) est un instrument crucial pour le bon fonctionnement cognitif. Nous avons examiné la MT verbale (MTv) de patients porteurs de GBG dans les aires du langage, avant exérèse, afin d’évaluer l’effet du gliome sur la cognition, et en post-opératoire, afin d’étudier l’impact de la chirurgie.

Matériel-Méthode. 23 patients avec un GBG en régions langagières ont été opérés sous anesthésie locale. Tous ont bénéficié d’une évaluation de la MTv via le Boston Diagnostic Aphasia Examination, avant et immédiatement après résection, en complément de l’Index de Karnofksy (IK). La MTv a aussi été évaluée 3 mois après chirurgie chez 8 patients, post-rééducation neurocognitive de la MT (IK définis dans les 23 cas).

Résultats ou Cas rapporté. En pré-opératoire, 91% des patients présentaient des troubles de la MTv, surtout perceptibles lors des tests de logique (IK ¡Ý 90 chez 22 patients). Immédiatement après chirurgie, la MTv était aggravée chez 96% des patients (50% des IK ¡Ý 90). A trois mois, sur les 8 patients avec évaluation de la MTv, 5 avaient récupéré leur score pré-opératoire, et 3 l’avaient significativement amélioré (IK ¡Ý 90 chez 22 patients, un à 80).

Conclusion. Chez les patients avec un GBG, surtout si localisé en zones langagières, une évaluation neuropsychologique via la MTv semble nécessaire en complément des échelles de QV classiquement utilisées en neuro-oncologie. Effectivement, un bilan pré-opératoire détaillé de la MTv a montré que la quasi totalité des patients présentait déjà un déficit cognitif. De plus, la chirurgie a presque systématiquement induit une aggravation transitoire de la MT, toutefois récupérant en 3 mois. Une rééducation spécifique semblerait aider à regagner le statut cognitif pré-opératoire, voire à l’améliorer.

Télécharger au format pdf Enregistrer au format PDF






SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0