Webconférence
Accueil du site > Formation continue > Communications affichées : Radiochirurgie des métastases cérébrales chez les (...)

Formation continue

Communications affichées : Radiochirurgie des métastases cérébrales chez les sujets âgées

Congrès 2005 de la SNCLF

COMMUNICATIONS AFFICHEES


RADIOCHIRURGIE DES METASTASES CEREBRALES CHEZ LES SUJETS AGES

Valery C., Cornu P., Noel G., Duyme M., Boisserie G., Feuvret L., Delattre J.Y., Mazeron J.J., Van Effenterre R.
Hopital de la Pitié-Salpêtrière Paris, France.

Introduction. Analyse des résultats de la radiochirurgie des métastases cérébrales chez des patients de plus de 70 ans.

Matériel-Méthode. De 1994 à 2002, 58 patients, 28 femmes et 30 hommes, d‘âge médian 74 ans (70-86) ont eu une RC pour 119 lésions. Le diamètre médian des métastases était de 23 mm (5-75) et le volume médian de 2,1 cc (0,07-71,3). Quatre - vingt - quatorze métastases étaient sus-tentorielles (79 %) et 25 soustentorielles (21 %). Quarante-neuf patients (85 %) ont eu une seule procédure de RC.

Résultats ou Cas rapporté. La durée médiane de surveillance était de 8 mois (1-33). Les doses médianes minimales et maximales délivrées étaient respectivement de 16,5 (6,5-22) et 20,4 Gy (13-42). La médiane de survie globale était de 6 mois. En analyse monofactorielle, l‘existence ou non d‘une dissémination métastatique extracérébrale ainsi que la classification associant l‘indice de Karnofski et le statut de la maladie extracrânienne étaient des facteurs pronostiques de la survie globale, respectivement p =0,043 et p= 0,016. En analyse multifactorielle, le stade de la classification était un facteur pronostique indépendant (p=0,019). La médiane de survie sans rechute neurologique était de 24 mois. Aucun facteur pronostique de la survie sans récidive cérébrale ne s‘est révélé statistiquement significatif. Le taux de contrôle brut était de 97 %. Les taux de contrôle local à 6 et 12 mois étaient respectivement de 99 % et 80 %. Quatre patients ont souffert de complication, dont 3 de radionécrose (2 de grade 2 et 1 de grade 3) et 1 de crise convulsive secondaire au saignement de la métastase traitée.

Conclusion. La radiothérapie en conditions stéréotaxiques chez les patients âgés constitue une alternative thérapeutique intéressante, tant du point de vue de la longévité que de la qualité de vie, chez des patients en nombre croissant présentant de fréquentes contre-indications opératoires.

Télécharger au format pdf Enregistrer au format PDF






SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0